Agroalimentaire : le projet de nouvelle norme ISO 22000 est ouvert aux commentaires

Agroalimentaire : le projet de nouvelle norme ISO 22000 est ouvert aux commentaires

Utilisée pour assurer la sécurité des denrées sur toute une chaîne alimentaire, la norme volontaire ISO 22000 est en cours de mise à jour. Le projet est ouvert aux commentaires de tous les professionnels concernés, jusqu’au 1er juin.

Publiée en 2005, la norme volontaire ISO 22000 indique comment mettre en œuvre un système de management de la sécurité des denrées tout au long de la chaîne alimentaire. Elle est utilisée par les professionnels de l’agroalimentaire dans le monde entier. Comme toutes les normes volontaires, celle-ci évolue pour rester pertinente et utile. Des experts de 35 pays se sont donc attelés à sa révision depuis 2015 et sous l’égide de l’ISO, l’organisation internationale de normalisation. Le nouveau texte est désormais en enquête publique en France et jusqu’au 1er juin. « Ce projet fait consensus au sein du groupe de travail international qui l’a élaboré. Il est néanmoins essentiel que les parties intéressées, parmi lesquelles les industriels et les distributeurs, s’informent et apportent leurs contributions », insiste Stéphanie Tiprez, cheffe de projet en normalisation AFNOR. La publication de la nouvelle ISO 22000 pourrait intervenir à l’été 2018.

Des concepts clarifiés

Le projet de texte intègre une nouvelle approche du risque en apportant un éclairage sur cette notion avec deux niveaux : le premier, organisationnel, concerne l’entreprise elle-même, alors que le deuxième est plus axé sur les dangers relatifs à la sécurité des aliments, en lien avec les principes HACCP. Le projet de norme propose également des concepts clarifiés concernant certains termes-clés tels que les points critiques pour la maîtrise (CCP), les programmes prérequis opérationnels (PRPO) et les programmes prérequis (PRP). A noter que la notion de PDCA (Plan-Do-Control-Act / Planifier-Réaliser-Vérifier-Agir) est désormais explicitée à deux niveaux, le premier s’appliquant au système de management et le second aux principes HACCP.

« L’objectif, partagé par tout le monde, était de faciliter la prise en main du document et de proposer une approche opérationnelle, notamment pour les TPE et PME. C’était le cheval de bataille de la délégation française », résume Stéphanie Tiprez. Le projet présenté se veut plus accessible pour ceux qui débutent comme pour ceux qui souhaitent compléter leur système qualité par un volet sur la sécurité des aliments.

Favoriser les approches combinées

La nouvelle version de l’ISO 22000 adopte la même structure que toutes les normes de système de management rénovées, dont l’ISO 9001 (qualité) et l’ISO 14001 (environnement). Dans les organisations où plusieurs démarches sont engagées, la responsabilité d’intégrer les principes revient souvent à la même personne. L’harmonisation de la structure des normes va donc faciliter les approches combinées. A noter que la future ISO 45001 (santé et sécurité au travail, attendue en 2018) adoptera la même structure.

Une réunion de dépouillement des commentaires est d’ores et déjà planifiée le 22 juin dans les locaux d’AFNOR à Saint-Denis. Tous les contributeurs seront invités.

> Participer à l’enquête publique avant le 1er juin 2017

 

© Shutterstock/Cosma



Adhérez pour agir !

Élaborez les normes volontaires

norminfo

Découvrez nos engagements !