Audit énergétique dans les transports : coécrivez le guide d’application

Pas évident de mener un audit énergétique en bonne et due forme quand on est une entreprise de transport. AFNOR Normalisation vous invite à rejoindre un groupe de professionnels qui prépare un guide d’application pour mieux s’approprier cet exercice encadré par la norme volontaire EN 16247-4.

Depuis décembre 2015, les grandes entreprises françaises sont censées avoir mené leur premier audit énergétique quadriennal, à l’exception notable de celles qui détiennent la certification ISO 50001. Une échéance finalement repoussée au 30 juin 2016, mais héritée d’une directive européenne de 2012 qui demandait d’inclure, dans l’exercice, la question des transports. Ce sujet concerne d’une part les entreprises dont la principale activité est le transport (de personnes ou de marchandises) et, d’autre part, les entreprises de tous secteurs utilisant des flottes de véhicules (de fonction, de livraison, etc.) pour leur activité.

Problème : tel que le cadre la norme européenne EN 16247, l’exercice n’est pas aisé, ni pour les premières, ni pour les secondes. Les entreprises de transport se montrent plus enclines à travailler sur  la réduction des émissions de gaz à effet de serre, sous le prisme de l’environnement plutôt que de l’énergie. Et parmi les autres, rares sont celles qui considèrent leur parc de véhicules comme un gisement de réduction des consommations énergétiques. Bien qu’elle fasse l’objet d’une déclinaison propre aux transports (EN 16247-4), « la norme manque de précisions et les auditeurs ont rencontré des difficultés dans son application », observe Sylvie Fernandez, cheffe de projet chez AFNOR Normalisation sur les sujets liés à l’utilisation rationnelle de l’énergie.

Expliciter la marche à suivre

D’où l’idée de rédiger un guide d’application, par et pour les professionnels du secteur. L’ouvrage se propose de donner des éléments pour bien collecter les données, savoir lesquelles se prêtent à un échantillonnage, clarifier la notion de visite sur site, et définir une segmentation par mode de transport : routier, ferroviaire, maritime, aérien. Cela, aussi bien pour le transport de personnes que de marchandises. L’objectif est bien d’expliciter la marche à suivre durant l’audit énergétique pour, in fine, identifier les leviers d’action et réaliser des économies d’énergie. Le document est destiné à être publié sous le statut de norme expérimentale (XP) et à servir d’apport pour la future révision de la norme EN 16247-4.

Vous officiez dans une entreprise de transport de marchandises ou de personnes, qu’elle soit privée ou publique ? Une société de services logistiques, une compagnie de transport de voyageurs ? Vous gérez une flotte de véhicules d’entreprise, un parc automobile en leasing ? Vous représentez un constructeur automobile ? Proposez votre expérience et faites entendre votre voix en rejoignant la commission AFNOR missionnée sur le sujet ! Une prochaine réunion se tiendra le 14 novembre à 14 h 30 au siège d’AFNOR à Saint-Denis.

> Contacter la personne référente sur le sujet… mailto:sylvie.fernandez@afnor.org

> Se procurer la norme NF EN 16247-4…



Adhérez pour agir !

Élaborez les normes volontaires

norminfo

Découvrez nos engagements !