Open spaces : stop aux nuisances sonores !

C’est une première en France. Un mode opératoire est disponible pour améliorer la qualité sonore des open spaces, ces espaces de travail ouverts de plus en plus courants dans les entreprises. Les bénéfices ? Réduction des bruits, bien-être et gain de productivité. Découvrez la norme volontaire S31-199 !

Pour comprendre les enjeux de ce document et en savoir plus sur son élaboration, nous sommes allés à la rencontre de Yoan Le Muet, Marketing Manager chez Saint-Gobain Ecophon et président de la commission de normalisation AFNOR S30D « Acoustique sur les lieux de travail ».

POURQUOI UNE NORME VOLONTAIRE SUR L’ACOUSTIQUE DES ESPACES DE BUREAUX OUVERTS ?

Jusqu’à présent, il n’existait aucun document en France pour répondre aux problèmes rencontrés par des milliers de personnes : le bruit dans les open spaces et les autres espaces ouverts de bureaux. Bien sûr, il y a eu des normes volontaires sur l’acoustique des bureaux, sur leur conception, sur la performance acoustique par type d’espace de travail… Mais aucune de ces normes volontaires ne se consacrait entièrement aux espaces ouverts.

Les professionnels de l’ergonomie et de l’acoustique, les concepteurs et les architectes ont exprimé auprès d’AFNOR le besoin de disposer d’une méthodologie robuste pour concevoir, réaliser et aménager des espaces ouverts de travail. Les travaux de normalisation menés au sein de la commission AFNOR ont abouti à la première norme volontaire au monde sur l’acoustique des espaces de bureaux ouverts !

EN QUOI CETTE NORME VOLONTAIRE REPOND-ELLE AUX PROBLEMATIQUES DES SALARIES ?

Bruits ambiants, conversations ou réunions « polluantes » : nous connaissons les inconvénients sonores des espaces ouverts. Les mêmes paroles peuvent constituer un message utile pour un collaborateur et une source de gêne pour un autre. Il faut donc chercher un compromis entre intelligibilité, pour les communications utiles à l’activité, et discrétion, pour réduire la gêne vis-à-vis des postes de travail plus éloignés. Entre concentration et communication. Quelles actions mettre en place pour réduire le bruit ? Comment améliorer l’environnement acoustique ? Les réponses se trouvent donc dans la norme volontaire S31-199. Facile à mettre en application et tournée vers l’utilisateur final, elle aide l’entreprise à prioriser les problèmes, à s’organiser et à agir rapidement, en donnant  des exemples d’actions.

QUELS SONT LES POINTS INCONTOURNABLES DU DOCUMENT ?

La norme volontaire propose une analyse acoustique des grandes typologies d’activités les plus fréquentes en open spaces. Quatre types d’espaces ouverts ont donc été identifiés:

  • les activités par téléphone,
  • les activités basées sur un travail collaboratif,
  • les activités basées sur un travail faiblement collaboratif
  • les activités pouvant comporter des prestations d’’accueil du public.

Pour chaque type d’activité, la norme délivre des recommandations pour améliorer le bien-être sonore des salariés. Elle traite des problématiques acoustiques liées à un poste de travail, à une équipe, à l’ensemble d’un département.

Autre point clé : le document fournit des modèles d’enquête à réaliser auprès des salariés ainsi que des exemples de règles de vie collectives à appliquer en espace ouvert.

EN TANT QUE PRESIDENT DE CETTE COMMISSION AFNOR, QUE RETENEZ-VOUS DE CES TRAVAUX ? 

C’est une belle aventure humaine. Contribuer à la normalisation volontaire apporte à tous une nouvelle vision. On prend mieux conscience des enjeux et des difficultés, quel que soit l’organisme et le secteur d’activité. Malgré les divergences de point de vue et les attentes de chacun, une solution collective peut toujours être trouvée.

D’AUTRES PROJETS A VENIR ?

Le projet S31-199 est loin d’être terminé. Ce document a su séduire les professionnels à l’international. Beaucoup de pays sont d’ores et déjà intéressés pour collaborer à l’élaboration de la première norme internationale sur l’acoustique des espaces ouverts de travail ! J’en profite pour inviter les professionnels français à rejoindre dès à présent la commission AFNOR qui va suivre et contribuer activement à ces travaux internationaux. Nous avons besoin de tous pour défendre nos positions et représenter fidèlement les attentes et les besoins des acteurs français.

> Commander la norme volontaire AFNOR S31-199 «  Acoustique – Performances acoustiques des espaces ouverts de bureaux »…

> Rejoindre la commission de normalisation AFNOR S30D « Acoustique sur les lieux de travail »…

 

Image ©Jack Frog / Shutterstock



Pour suivre les normes volontaires

norminfo

Adhérez pour agir !