Vapotage : une norme pour caractériser les émissions gazeuses

Vapotage : une norme pour caractériser les émissions gazeuses

La France continue d’être en pointe en développant, par la normalisation volontaire, des outils pour améliorer la sécurité des vapoteurs. Après un document sur le matériel et un autre sur les e-liquides, un troisième détermine des méthodes d’essais pour caractériser les émissions gazeuses.

Associations de consommateurs, fabricants et laboratoires d’essais ont réussi à s’accorder sur une norme volontaire délivrant un cadre pour caractériser le cocktail d’émissions gazeuses occasionnées par le vapotage. Ce document, numéroté XP D90-300-3, a pour objectif d’accompagner les fabricants dans la démonstration qu’ils respectent la nouvelle réglementation en vigueur. Pour les consommateurs, c’est un indicateur supplémentaire de la professionnalisation de la filière, pour leur sécurité.

La norme AFNOR définit la composition des deux e-liquides de référence et quelles cigarettes électroniques utiliser pour les tests réalisés en laboratoire avant mise sur le marché des produits. Elle cadre également la composition des aérosols produits en listant les substances chimiques à rechercher telles que la nicotine, le diacétyle, le formaldéhyde, l’acétaldéhyde, l’acroléine, le plomb, l’antimoine, l’arsenic, le nickel, le chrome et le cadmium.

Une première étape attendue

Des valeurs cibles ont été définies pour tous les composants à identifier dans les émissions de vapotage, pour permettre aux laboratoires de qualifier les résultats obtenus. Les seuils définis résultent de calculs basés sur des valeurs communément acceptées pour la qualité de l’air intérieur, ou celles respectées pour des médicaments par exemple.

Comme les deux premières normes volontaires publiées en 2015 (voir ci-dessous), celle-ci a le statut de « norme expérimentale », au sens où elle sera mise à l’épreuve pendant trois ans (contre cinq pour une norme volontaire classique). Un statut en phase avec les avancées continues de la connaissance sur la cigarette électronique.

Ce document est d’ores et déjà une contribution importante aux travaux de normalisation européenne et internationale engagés. Il délivre pour la première fois des spécifications de robots à vapoter dans leurs fonctions de génération de vapeur selon des paramètres définis de simulation du vapotage, de piégeage des émissions et des protocoles d’analyses des émissions recueillies.

Disponible en versions française et anglaise, la norme volontaire sur les cigarettes électroniques et e-liquides comprend trois volets :

XP D90-300-1 : Exigences et méthodes d’essai relatives aux cigarettes électroniques

XP D90-300-2 : Exigences et méthodes d’essai relatives aux e-liquides

XP D90-300-3 : Exigences et méthodes d’essai relatives aux émissions

© Thibault Renard / Fotolia



Adhérez pour agir !

Élaborez les normes volontaires

norminfo

Découvrez nos engagements !