Téléphériques : la normalisation volontaire en renfort !

Téléphériques - Actualités AFNOR Normalisation

Téléphériques : la normalisation volontaire en renfort !

Funiculaires, télésièges… À la montagne ou en ville, les moyens de transport à câbles doivent répondre à des exigences de sécurité accrues. Pour accompagner les exploitants, des bonnes pratiques normalisées viennent d’être actualisées.

Indispensables pour traverser des zones infranchissables, les installations à câbles transportant des personnes ont le vent en poupe. Très courantes à la montagne, elles fleurissent désormais dans les grandes villes du monde entier. De Brest à Medellin (Colombie) en passant par Rio de Janeiro (Brésil), de nombreux projets de téléphériques urbains ont vu le jour ces dernières années, illustrant une forme de mobilité durable.

Mais les dangers existent. Immobilisation prolongée, défaillances techniques, intempéries…. Certaines situations peuvent mettre en péril la sécurité des passagers mais également celle des équipes techniques. En réponse, la réglementation s’est vite emparée du sujet.

« Pendant longtemps, n’existaient que des réglementations nationales, explique Robert Tardieu, chargé de mission « remontées mécaniques » aux Domaines skiables de France et animateur de groupes de travail AFNOR. En 2000, la Commission européenne a publié la première directive européenne (2000/9/CE) pour fixer un ensemble d’exigences essentielles de sécurité ainsi que des procédures de contrôle et de vérification. »

Des bonnes pratiques actualisées

Pour aider tous les professionnels et exploitants à répondre à ces nouvelles exigences, la normalisation volontaire s’est alors mise en marche.

Parmi les premières normes européennes à voir le jour, deux délivrent des prescriptions de sécurité s’appliquant respectivement à l’exploitation de tous les types d’installations et à la récupération des véhicules et l’évacuation des passagers des installations, à l’exception des téléskis. La première,  la norme EN 12397, délivre des prescriptions de sécurité liées à la conduite de l’installation et aux conditions de transport des passagers. Elle précise également les consignes de base à respecter par les usagers.

La seconde, la norme EN 1909, fournit des spécifications communes pour assurer la sécurité des passagers en cas de panne de certains dispositifs de sécurité (récupération des véhicules et de leurs passagers) ou d’arrêt prolongé de l’installation. « Évacuation au sol ou le long des câbles, matériels à utiliser… Cette norme volontaire précise les mesures de sécurité essentielles et permet aux exploitants de mettre en œuvre un  plan d’évacuation efficace », explique Robert Tardieu.

Publiées il y a cinq ans, ces deux normes viennent d’être révisées pour répondre à l’évolution de la législation européenne (nouveau règlement 2016/424) et aux besoins des professionnels. « Ainsi, la norme EN 12397 dispose d’un tout nouveau chapitre sur la sécurité des travailleurs. Les professionnels ont en effet souhaité définir des recommandations pour mettre en œuvre une démarche de prévention des risques », explique Robert Tardieu.

Quant à la norme dédiée à la récupération et à l’évacuation des passagers, elle est désormais dotée d’exigences pour faciliter les échanges entre les intervenants. « Par exemple, si un hélicoptère doit être envoyé sur place, tout doit être fait pour assurer un déploiement efficace et rapide. Or, différents acteurs interviennent : les services de secours, bien entendu, mais également le personnel de la société d’exploitation de l’installation… La norme volontaire apporte de nouvelles précisions pour assurer une meilleure communication sur le terrain », conclut Robert Tardieu.

> Commandez la norme volontaire NF EN 1909
> Commandez la norme volontaire NF EN 12397 (à paraître en mai 2017)…
> En savoir plus sur la commission de normalisation AFNOR « Installations à câbles transportant des personnes »…

© Shutterstock/Donatas Dabravolskas

Tags:


Adhérez pour agir !

Élaborez les normes volontaires

norminfo

Découvrez nos engagements !