Normalisation de l’IA : téléchargez et commentez le plan d’action

Normalisation de l’IA : téléchargez et commentez le plan d’action

Une enquête menée cet été par AFNOR auprès des acteurs de l’intelligence artificielle fait ressortir un besoin de normes volontaires dans le domaine, avec comme maître-mot la confiance. Les résultats ont servi à construire une première feuille de route que vous pouvez télécharger et commenter.

Normaliser, oui, mais sans freiner l’innovation ! C’est en substance le message adressé par le tissu économique français qui gravite autour de l’intelligence artificielle (IA) à l’issue d’une grande consultation qu’a organisée AFNOR de juin à octobre 2021. Consultation qui a amené 261 réponses, émanant de PME et start-up (29 %), industriels et grands groupes (28 %), organismes de recherche (22 %) et acteurs institutionnels (21 %).

Les résultats ont servi à construire un premier plan d’action que vous pouvez d’ores et déjà télécharger. L’enquête révèle que ces acteurs identifient la norme volontaire comme levier de choix pour lever les freins, répondre à la réglementation et l’anticiper. Les attentes autour de la norme portent sur trois points :

  • la définition des concepts et de la terminologie de l’IA (85 %) ;
  • la gouvernance, l’évaluation et le management du risque lié à l’IA (85 %) ;
  • les caractéristiques de la confiance (92 %).

Grand Défi IA : le soutien de l’Etat

L’IA fait partie des thématiques stratégiques pour la présidence française de l’Union européenne, au premier semestre 2022. Et de celles de Bruxelles, qui espère réitérer avec un texte-phare le succès obtenu en 2018 avec le RGPD (règlement général pour la protection des données). « Notre législation donnera aux citoyens la confiance nécessaire pour utiliser l’IA et permettra aux entreprises européennes d’être compétitives à l’échelle mondiale grâce à un système de marquage certifiant une IA digne de confiance », écrit à ce sujet le commissaire européen Thierry Breton sur Linkedin.

La France encourage ce mouvement. Mais pas uniquement en bâtissant un cadre réglementaire ! Les normes volontaires sont elles aussi sollicitées, en ce sens qu’elles instaurent un langage commun, des méthodes communes, de la confiance et de l’interopérabilité. Bref, tout ce qui découle d’une démarche de standardisation des pratiques, et facilite la vie de tous. Pour cela, l’Etat a mandaté AFNOR, dans le cadre du Grand Défi IA, un projet arrimé au programme d’investissement d’avenir (PIA) et au plan France Relance.

L’enjeu crucial de la confiance

Dans la consultation AFNOR, la confiance est un mot qui revient souvent, au point que le plan d’action en fait l’axe de normalisation n° 1. « Bâtir une IA de confiance fait partie de nos priorités, confirme Julien Chiaroni, directeur du Grand défi IA, le programme d’innovation soutenu et financé par le gouvernement. Mais encore faut-il savoir précisément ce qu’est une IA de confiance, notion qui embarque aussi des enjeux sociétaux ». Sureté, sécurité, auditabilité, transparence… Il convient de bien caractériser cette confiance. Et nous avons besoin de vous pour cela !

Plusieurs sujets viennent ensuite : « la gouvernance et le management de l’IA, la supervision et le reporting, les compétences des organismes de certification, la normalisation de certains outils numériques comme la simulation et les jumeaux numériques », énumère Patrick Bezombes, venu du ministère des Armées, et qui préside la commission de normalisation AFNOR sur le sujet, forte pour l’instant d’une quarantaine d’experts. Sans oublier un sixième et dernier axe : rendre la future norme accessible et facilement utilisable par les acteurs. C’est maintenant à vous de jouer : téléchargez la feuille de route concoctée par AFNOR et n’hésitez pas à faire part de vos commentaires et enrichissements en écrivant à notre point de contact sur le sujet. Les normes de demain s’écrivent aujourd’hui… et certainement pas sans vous !

Intelligence artificielle : les 6 thèmes à normaliser

  • Axe 1 : Développer les normes portant sur la confiance (exigences, critères et métriques)
  • Axe 2 : Développer les normes sur la gouvernance et le management de l’IA
  • Axe 3 : Développer des normes sur la supervision et le reporting des systèmes d’IA
  • Axe 4 : Développer des normes sur les compétences des organismes de certification
  • Axe 5 : Développer la normalisation de certains outils numériques
  • Axe 6 : Simplifier l’accès aux normes et la manipulation des normes

Source : Feuille de route IA & normalisation, AFNOR, novembre 2021



Adhérez pour agir !

Élaborez les normes volontaires

norminfo

Découvrez le baromètre!