« Neutre en carbone » : une définition à normaliser

« Neutre en carbone » : une définition à normaliser

Que recouvre précisément l’appellation « neutre en carbone » ? Ce sera bientôt une norme volontaire internationale qui le dira, histoire de mettre tout le monde d’accord ! Les professionnels français sont invités à donner leur point de vue.

Neutralité carbone, stratégie bas-carbone, zéro émission (net zero en anglais)… Ces concepts apparaissent de plus en plus dans le corpus législatif et réglementaire français et européen, incitant les entreprises à les reprendre à leur compte dans leur démarche RSE. La Stratégie nationale bas-carbone (SNBC) est la feuille de route de la France pour réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2050, et ainsi lutter contre le changement climatique. Elle prend le relais du Facteur 4, stratégie qui a longtemps irrigué les politiques publiques en ambitionnant de diviser les émissions de gaz à effet de serre nationale par 4 en 2050 par rapport à 1990. L’Accord de Paris sur le climat, fin 2015, demande de passer la vitesse supérieure, afin de limiter à 2 °C, si possible 1,5 °C, le réchauffement du climat d’ici à 2100, par rapport à l’ère préindustrielle. Cinq ans après, les Vingt-Sept ont accepté de porter l’effort de réduction des émissions à – 55 % pour 2030, au lieu de – 40 % jusqu’alors, toujours par rapport à 1990.

Dans ce contexte, nombreuses sont les allégations de neutralité carbone à fleurir, pour toutes sortes d’activités. Plus de 1 500 entreprises dans le monde, représentant plus de 12 000 milliards de dollars chiffre d’affaires, se sont engagées dans des objectifs de « neutralité carbone », selon une étude conjointe du NewClimate Institute et du Data-Driven Envirolab. Mais que recouvre exactement cette appellation ? Quels termes de communication faut-il utiliser pour déclarer un produit ou un service « neutre en carbone » ? Sur quel périmètre ? La réponse se trouve dans les normes volontaires. Un projet de norme est en cours à l’Organisation internationale de normalisation (ISO), à l’initiative du Royaume-Uni. Cette future norme, faites par et pour les professionnels, s’adressera à toutes les organisations publiques ou privées, grandes et petites entreprises, quels que soient les produits et services qu’elles proposent.

Pour expliquer la démarche et consolider une position française à l’ISO, AFNOR vous invite à une web-conférence gratuite le 26 janvier 2021. Xuan-Hoa Nguyen, cheffe de projet normalisation sur ce sujet, vous présentera les enjeux de cette future norme. Elle sera entourée de spécialistes :

  • Fanny Fleuriot, direction Adaptation, Aménagement et Trajectoires bas-carbone, ADEME
  • Catherine Chevauché, directrice de la Business Unit Climate & Circular Economy, Suez
  • César Dugast, consultant Senior chez Carbone 4

La participation est gratuite, mais l’inscription obligatoire. Les normes de demain se préparent aujourd’hui. Et certainement pas sans vous !



Adhérez pour agir !

Élaborez les normes volontaires

norminfo

Découvrez le baromètre!