Norme ISO 50001 : une nouvelle version pour mieux suivre votre performance énergétique

Révision de la norme ISO 50001 sur la performance énergétique

Norme ISO 50001 : une nouvelle version pour mieux suivre votre performance énergétique

La norme volontaire ISO 50001 explique comment déployer un système de management de l’énergie efficace. Le 21 août 2018, elle sort dans une nouvelle version, afin de vous aider à mesurer, maximiser et pérenniser vos gains de performance énergétique.

Grands groupes, PME, collectivités locales, hôpitaux, universités… L’ISO 50001, dont la première édition a été publiée en 2011, a contribué à améliorer la performance énergétique des organisations dans le monde entier. Elle donne un mode d’emploi pour bien suivre, maximiser et péreniser des économies d’énergie et agir sur les coûts connexes. Elle contribue aussi à réduire l’impact environnemental de ses activités, pour atteindre ses objectifs de réduction des émissions de CO2 et de polluants. Le 21 août 2018, elle sort dans une nouvelle version, disponible dans la collection AFNOR sous l’intitulé NF EN ISO 50001:2018.

La version 2018 de l’ISO 50001 comprend deux principales évolutions. La première vise à prendre en compte l’état de l’art en matière de collecte des données de consommation et en matière de mesure d’une amélioration de performance énergétique. « Elle fournit ainsi des outils précieux pour surveiller, mesurer et vérifier cette amélioration, dans l’idée d’offrir le maximum de garanties pour qu’elle soit tenue dans le temps », résume Sylvie Fernandez, qui anime la commission de normalisation AFNOR réunissant les professionnels ayant participé à sa rédaction et versé leurs propositions à l’ISO. La seconde concerne la structure du document, désormais similaire à celle des autres normes de systèmes de management, pour faciliter les démarches croisées.

ISO 50001 version 2018 : maximiser ses économies d’énergie

Pour un responsable énergie en entreprise, l’ISO 50001 version 2018 facilite le travail. Elle explique comment s’organiser pour que les économies d’énergie envisagées soient bien réalisées et que les actions d’amélioration portent leurs fruits durablement. Elle évite ainsi les temps de retour sur investissement fantaisistes et, en définitive, rassure les bailleurs de fonds finançant les travaux. Le nouveau texte apporte aussi des précisions sur certains concepts, comme la relation entre les « indicateurs de performance énergétique » et la « situation énergétique de référence » dans la démonstration d’un gain de performance énergétique.

Comme toute norme ISO, elle n’est pas d’application obligatoire. Néanmoins, il est recommandé de l’utiliser pour formaliser sa démarche, car les experts qui ont participé à sa rédaction se sont accordés à dire, par consensus, qu’on y trouve les meilleures pratiques pour obtenir l’effet recherché : gagner en performance énergétique. Quand bien même elle reste d’application volontaire, la nouvelle édition de l’ISO 50001 tombe à point nommé pour les grandes entreprises européennes censées préparer leur 2e audit énergétique réglementaire, à partir de 2019 pour la France.

> Acheter la norme ISO 50001 version 2018…

© Getty Images



Adhérez pour agir !

Élaborez les normes volontaires

norminfo

Découvrez nos engagements !