Paris 2024 : des quartiers 100 % accessibles

Paris 2024 : des quartiers 100 % accessibles

Les JO de Paris 2024 mettent en avant le concept d’accessibilité augmentée. Que recouvre cette notion ? Comment s’organiser sur le terrain ? L’AFNOR SPEC P96-000 donne des réponses.

Paris a donné le cap : les JO 2024 seront 100 % accessibles. Comprenez : se dérouleront dans des quartiers 100 % accessibles. Une notion que les organisateurs ont souhaité revêtir du sceau de la normalisation, du moins du sceau AFNOR SPEC, ce processus de travail pré-normatif en comité restreint, pour partager bonnes pratiques et vocabulaire commun. Pascal Mathieu, co-animateur du groupe de travail orchestré par AFNOR, résume la démarche : « Le référentiel, publié en janvier 2021, donne une définition de ce qu’est concrètement le concept de quartier d’accessibilité universelle. L’accessibilité d’un quartier ne se résume pas uniquement aux déplacements et à la continuité de ces déplacements, cela va au-delà. Faire d’un environnement qu’il soit accessible universellement, c’est surtout penser aux services qui le constituent. Cette approche est fondamentalement nouvelle. »

AFNOR SPEC P96-000 : une philosophie d’amélioration continue

Pour mettre au point ce référentiel et surtout prioriser les actions à mener, la Ville de Paris, des associations, des acteurs privés, se sont donc assis autour de la table de la normalisation. Un travail qui a permis « d’engager tous les partenaires pour définir à la fois la démarche et ses objectifs », indique Yasmina Channaoui, cheffe de projet infrastructures à la délégation générale aux Jeux olympiques et paralympiques et aux grands évènements à la Ville de Paris. Mais attention : le référentiel est censé être applicable partout, et pas uniquement à Paris pour les JO 2024. C’est bien toute la force de ce type de document, comme le précise Marguerite Bonnin, cheffe de projet en normalisation chez AFNOR, qui a piloté les réunions pour ce projet : « Ce document est la clé d’une philosophie d’amélioration continue. C’est une base de travail qui n’est pas limitante et qui permet d’avancer, d’améliorer, de planifier des actions, même si cela se fait par petites étapes. »

L’esprit de Pierre de Coubertin

Le document AFNOR SPEC P96-000 facilite donc la coordination des différents outils de politique publique, d’aménagement et de gestion de réseaux pour rendre la ville plus inclusive, quartier par quartier, territoire par territoire. Et cela, sur du neuf comme sur de l’existant. Si les jeux de Londres de 2012 ont été le test grandeur nature de la norme NF ISO 20121 sur les événements responsables, la Ville de Paris souhaite ainsi que les jeux de Paris 2024 laissent en héritage la notion d’accessibilité augmentée. Sa manière à elle de perpétuer le message de Pierre de Coubertin : que les jeux olympiques soient des vecteurs universels de changement positif pour la société.

© Getty Images/Paul Panayiotou



Adhérez pour agir !

Élaborez les normes volontaires

norminfo

Découvrez le baromètre!