Vacances : des drapeaux de plage aux normes

Vacances : des drapeaux de plage aux normes

Taille et hauteur des drapeaux pour délimiter les zones de baignade surveillées, couleur des uniformes des maîtres-nageurs sauveteurs, signalétique des postes de sécurité, vocabulaire des niveaux de risque, pictogrammes pour activités aquatiques et nautiques… Un document AFNOR fait le point sur la signalétique de plage. A avoir en tête en bronzant !

Les normes volontaires s’immiscent dans votre quotidien, même pendant les vacances… Mais pas pour vous embêter : pour le confort, la sécurité, et bonne compréhension de tous et toutes ! Voici encore un exemple en ce début de vacances d’été 2020, avec un document, demandé par le ministère chargé des sports et libellé « AFNOR Spec X50-001 », qui fait le point sur la signalétique des zones de baignade. Objectif : « passer en revue tout ce se fait en la matière, dans le but de faire évoluer le cadre réglementaire dans le sens d’une meilleure harmonisation et une meilleure compréhension, pour plus de sécurité », résume Florent Giraud, le chef de projet AFNOR qui a accompagné les acteurs (une vingtaine) dans la rédaction de ce document.

Zones de baignade : une complémentarité entre norme et décret

Stricto sensu, le document n’est pas une norme, mais il recommande des principes de signalétique qui, un jour, pourraient devenir la norme. La voie normative a déjà été utilisée dans ce domaine, avec la référence internationale ISO 20712 sur les « signaux de sécurité relatifs à l’eau et drapeaux de sécurité pour les plages ». Mais non reprise en France, qui lui a préféré la voie réglementaire : le décret n°62-13 du 8 janvier 1962 énonce les principales caractéristiques que le matériel de signalisation utilisé sur les plages doit respecter, notamment les fameuses flammes de couleur rouge, orange et verte. « Le format et la couleur des drapeaux sont encadrés, mais pas les dispositifs complémentaires, comme les panneaux d’information des postes de secours, le code vestimentaire des sauveteurs ou la délimitation des zones d’activités aquatiques et nautiques comme le surf ou le kitesurf. Aujourd’hui, cette signalétique varie selon qu’on se baigne à Biarritz ou à Dunkerque », poursuit Florent Giraud.

Le document propose donc une signalétique harmonisée pour les baigneurs et les autres pratiques aquatiques et nautiques, ouvrant la porte à une évolution de la réglementation en conservant le principe des trois couleurs. Attendu en 2021 pour actualiser celui de 1962, un nouveau décret pourrait ainsi reprendre des éléments de l’AFNOR Spec X50-001 pour redéfinir la zone de baignade et codifier la signalétique hors-zone pour simplifier l’information, en listant les activités couvertes.

Acheter le document AFNOR Spec X50-001…

© Getty Images/Jopstock

Tags:
, ,


Adhérez pour agir !

Élaborez les normes volontaires

norminfo

Découvrez le baromètre!