VILLES DURABLES

Description de la thématique et de ses enjeux

Des défis de taille se posent aux villes du XXIe siècle : expansion démographique, vieillissement de la population, transformation numérique, questions de mobilité, décentralisation des systèmes énergétiques, effets du dérèglement climatique, tant en termes de gestion des événements extrêmes qu’en termes d’adaptation (aux canicules par exemple)…

Pluridisciplinaire et encore émergente, la thématique de la ville durable s’est saisie de la normalisation volontaire pour se structurer et ouvrir des marchés, dans un souci d’interopérabilité, avec une dimension partenariale forte entre Français (AFNOR) et Chinois (SAC). Les normes volontaires se présentent ici comme un cadre d’action commun, permettant de parler le même langage d’un pays à l’autre, d’une profession à l’autre, avec une terminologie précise et harmonisée. Il renvoie au concept anglo-saxon de smart cities.

Éléments de stratégie des parties prenantes françaises

Il existe déjà de nombreux référentiels à destination des villes et des territoires. Les nouveaux travaux de normalisation proposent une approche transversale en fournissant des outils de management, à l’image de la norme NF ISO 37101 et ses déclinaisons (ISO 37106, ISO 37120, ISO 37122, ISO 37123), ainsi que des spécifications techniques ou des éléments de mesure pour les accompagner.

L’approche en système de management assure une cohérence dans la définition stratégique, la hiérarchie des actions et leur mise en œuvre, ainsi que dans l’engagement citoyen. Un responsable des services en collectivité peut facilement se l’approprier, ou la confier à un chargé de mission développement durable. Elle permet également un reporting et une communication adaptés.

Objectifs à atteindre et analyse des objectifs d’influence

Sur cette thématique encore nouvelle, le système français de normalisation a à coeur de :

  • veiller à la complémentarité entre les documents normatifs développés et les démarches engagées par l’État français et l’Union européenne en matière de développement durable des territoires;
  • conserver une approche multidisciplinaire en s’appuyant sur l’amélioration de la résilience, la durabilité et le partage d’indicateurs cohérents au plan international ;
  • défendre le comité technique international « Aménagement durable » (TC 268) de l’ISO, sous présidence et animation françaises ;
  • veiller à la cohérence des orientations du groupe de coordination européen « Villes et communautés durables et intelligentes » animé par la France, à son positionnement face aux développements liés (smart grids, smart water grids, etc.) ;
  • promouvoir la vision française de la « ville durable et intelligente » à l’international ; porter à l’international les réflexions françaises en matière de smart water.

Adhérez pour agir !

Élaborez les normes volontaires

norminfo

Découvrez nos engagements !