BRiDGiT 2 : associer innovation et normalisation

Rendre la normalisation volontaire plus attractive pour le monde de la recherche et de l’innovation, combler le fossé qui existe entre ces différents acteurs… Tel est l’objectif du projet européen BRiDGiT2, où AFNOR représente la France.

Déployé sur deux ans (2018-2019), le projet BRiDGiT2 est piloté par l’Allemagne et réunit dix instituts de normalisation européens (Autriche, Bulgarie, Danemark, Espagne, France, Italie, Irlande, Pays-Bas et Roumanie). Le sigle BRiDGiT signifie « Bridge the Gap between the Research, Innovation and Standardization Communities ». Le but est de réussir à produire des livrables pour :

  • continuer à sensibiliser le personnel des organismes de normalisation afin qu’ils puissent s’adresser au monde de la recherche et de l’innovation en parlant le même langage ;
  • toucher la communauté des chercheurs et des innovateurs, des start-up aux établissements publics de recherche.

Une enquête menée auprès des parties prenantes a mis en lumière le besoin, chez les chercheurs et innovateurs, d’un message plus clair concernant les avantages de la normalisation. Cette enquête recense plusieurs facteurs d’inclusion de la normalisation dans les projets de recherche et innovation :

  • Exploiter et faciliter la diffusion des résultats des projets de recherche
  • Faciliter l’accès au marché des innovations
  • Se conformer aux directives et règlements de l’UE dans des secteurs où les acteurs impliqués sont principalement des autorités publiques, comme la sécurité et la santé
  • Accéder aux connaissances pertinentes en identifiant et en utilisant les normes
  • Réunir des parties prenantes d’horizons divers en dehors du consortium réuni dans le cadre d’un projet de recherche.

Adhérez pour agir !

Élaborez les normes volontaires

norminfo

Découvrez nos engagements !