Baromètre international de la normalisation 2015 : la France en 2ème position en Europe et dans le top 5 mondial

Grâce à la forte mobilisation des acteurs socio-économiques français, la France figure dans le top 5 des organismes de normalisation les plus influents dans le monde et en seconde position au niveau européen. Cela à l’heure où certains pays s’impliquent plus fortement en normalisation.

Le baromètre international de la normalisation édition 2015 apporte des éléments de réflexion sur la position de la France sur les scènes européennes et mondiales. Des éléments incontournables pour nourrir les orientations et décisions stratégiques des acteurs économiques de s’investir dans l’élaboration de normes volontaires à l’échelle internationale. Un document qui présente les dernières tendances et évolutions, les répartitions pays par pays, tous secteurs confondus et secteurs par secteurs.

Une forte implication au niveau mondial

Le rôle d’AFNOR est de contribuer aux travaux des instances de normalisation en animant des structures de travail aux niveaux européen et international (comités, sous-comités et groupes de travail). Cette présence aux niveaux décisionnels européen et international permet aux parties prenantes de défendre efficacement leurs intérêts. Pour chaque structure de travail, un pays pilote les travaux.

Au niveau mondial – ISO – (Organisation internationale de normalisation), la présence française reste stable par rapport aux autres pays avec un pilotage de 10% des comités, des sous-comités et des groupes de travail de l’ISO via AFNOR. Aujourd’hui, un groupe de cinq pays se détache clairement en termes de responsabilité de comités, d’animation de groupes de travail et par leur participation à un nombre élevé de structures : l’Allemagne et les Etats-Unis en tête, puis le Japon, la France, le Royaume-Uni. Enfin, la Chine développe son implication pour prendre toute sa place dans le groupe des principaux pays en normalisation internationale.

Avec des taux de responsabilités à l’ISO de 28% dans le domaine de l’agroalimentaire et de 15% dans les domaines de l’eau, de l’environnement et responsabilité sociétale, transport et logistique, la France marque son engagement dans ces secteurs.

La France en 2ème position au niveau européen

Au niveau européen (CEN – Comité Européen de Normalisation), le poids de la France est lui aussi stable en 2ème position avec 22% des comités techniques et 20% des groupes de travail du CEN pilotés par AFNOR.L’Allemagne et la France assurent à eux deux plus de la moitié des secrétariats de comités du CEN, suivies du Royaume-Uni, des Pays-Bas et de l’Italie. Les autres membres assurant des responsabilités sont l’Autriche, la Belgique, le Danemark, l’Irlande, la Norvège, la Suède et la Suisse.

En 2014, à la demande des parties prenantes, AFNOR a proposé et obtenu la responsabilité de 15 nouvelles structures au sein de l’Organisation internationale de normalisation (ISO) et du Comité Européen de normalisation (CEN). Notamment sur la réputation en ligne, la gestion des données privées dans les produits et services de sécurité, la qualité de l’air dans les cabines d’avion.

Les responsabilités françaises au CEN et au CENELEC restent en particulier très fortes dans les secteurs du management et des services, transport et logistique ainsi que de l’eau et de l’énergie.

A noter que la France se situe en seconde position à l’IEC/CENELEC pour la filière des électrotechnologies.

En quoi ces positions sont-elles importantes ?

Présider ou piloter un comité européen ou international, est un atout majeur pour la France. Ces responsabilités permettent de valoriser les pratiques communes validées en France au niveau international, de faciliter les relations avec les partenaires internationaux, d’anticiper les propositions d’autres pays internationaux et, enfin, de renforcer la compétitivité des entreprises sur les enjeux liés au secteur d’activité concerné.
Au niveau national, les entreprises, organisations et autres parties prenantes peuvent s’impliquer en normalisation en rejoignant une commission gérée par AFNOR ou par un bureau de normalisation sectoriel.

Téléchargez le baromètre international de la normalisation 2015

En savoir plus sur l’organisation du système français de normalisation…

Participer à la normalisation volontaire au niveau français



Adhérez pour agir !

Élaborez les normes volontaires

norminfo

Découvrez nos engagements !