Equipements radioélectriques : la nouvelle norme sur les ondes

Equipements radioélectriques : la nouvelle norme sur les ondes

Antennes hertziennes, téléphones portables… ces équipements utilisent une ressource rare et convoitée pour acheminer des informations : les hautes fréquences radioélectriques. Publiée en avril 2016, une nouvelle norme internationale délivre des exigences pour la sécurité des installations et des professionnels.

Antennes hertziennes, modems, téléphones portables… ces équipements utilisent une ressource à la fois rare et convoitée pour acheminer des informations : les hautes fréquences radioélectriques. Cela nécessite pour les professionnels, une conception d’équipement sécuritaire, et pour les installateurs et le personnel de maintenance habilités, une grande vigilance dans l’exploitation des systèmes pour parer aux risques d’électrocution, de rayonnements électromagnétiques ou de brûlures. Pour répondre à cette problématique, des professionnels du monde entier se sont réunis dans les années 1980. De là est née la première norme volontaire délivrant des exigences générales de sécurité applicables aux matériels d’émission radioélectrique.

« Dans le secteur électrotechnique, la norme volontaire internationale IEC 60215 est une véritable bible. Elle couvre à la fois les équipements de radiocommunication et leurs accessoires », précise Claude Bernard, président de la commission AFNOR/UF 103 et secrétaire du comité technique international IEC.

« Cette norme volontaire est incontournable au niveau national, notamment dans le cadre des appels d’offres. Elle est citée explicitement dans les cahiers des charges et permet à ses utilisateurs d’être en totale conformité avec les directives européennes* en vigueur, permettant notamment d’obtenir le marquage CE », poursuit Claude Bernard.

Des exigences mises à jour

Mais en trente ans, les pratiques professionnelles ont évolué, tout comme les mesures de sécurité. Pour les constructeurs d’équipements du monde entier, il était temps de mettre à jour les exigences techniques de la norme volontaire.

« Deux choix s’offraient à nous. Soit la norme volontaire disparaissait car elle devenait obsolète, soit elle était mise à jour. La seconde option l’a emporté, car supprimer une telle norme n’était pas envisageable. Plus de douze pays ont donc passé en revue les exigences à actualiser, tout en prenant en compte les dernières évolutions normatives et règlementaires. Ce travail de longue haleine vient d’être finalisé », explique Claude Bernard. Dans sa nouvelle version, la norme volontaire internationale IEC 60215 énonce les principes de sécurité incontournables, les conditions de fonctionnement des équipements, les exigences pour parer aux différents risques…

« Elaborer un dénominateur commun »

Dans le domaine des équipements électriques, les constructeurs ont tout intérêt à participer à la normalisation volontaire. « Chacun apporte une valeur ajoutée sur les produits concernés : les siens, ceux de son homologue, du concurrent… C’est un excellent moyen de se tenir au courant des dernières innovations du secteur, des nouveaux produits sur le marché. La normalisation volontaire est un outil de marketing ! », se réjouit Claude Bernard.

« Nous rencontrons des experts que nous n’aurions pas forcément croisés. Les réunions de travail sont des moments riches en information pour nous aider à anticiper les risques, détecter les points faibles dans une entreprise, développer son réseau professionnel. Nous avons tous le même objectif : que les produits répondent à une méthodologie ou à des exigences communes. La norme volontaire permet à chacun de disposer d’un dénominateur commun », conclut Claude Bernard

Vous souhaitez vivre l’expérience de la normalisation volontaire ? N’hésitez plus, découvrez les travaux menés dans votre secteur d’activité.

*DIRECTIVE 2014/35/UE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 26 février 2014, relative à l’harmonisation des législations des États membres concernant la mise à disposition sur le marché du matériel électrique destiné à être employé dans certaines limites de tension.

DIRECTIVE 2014/53/UE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 16 avril 2014 relative à l’harmonisation des législations des États membres concernant la mise à disposition sur le marché d’équipements radioélectriques et abrogeant la directive 1999/5/CE.

Commandez la norme volontaire internationale IEC 60215

> « Exigences de sécurité applicables aux matériels d’émission radioélectrique – exigences générales et terminologie »…(en version anglaise. Prochainement disponible en version française NF EN 60215)…

En savoir plus sur la commission de normalisation volontaire AFNOR

« Matériels émetteurs pour les radiocommunications »

© Delkoo / Fotolia



Adhérez pour agir !

Élaborez les normes volontaires

norminfo

Découvrez nos engagements !