Fabrication additive – connaissez-vous la norme française spécifique à cette technologie industrielle innovante ?

La norme NF E 67-001, élaborée par délégation d’AFNOR sous la responsabilité de l’Union de Normalisation de la Mécanique (UNM), fixe le vocabulaire de la fabrication additive. Elle facilite la communication entre les professionnels, tous secteurs confondus, qui utilisent ce procédé de fabrication.

La fabrication additive est une technologie innovante, utilisée de plus en plus fréquemment dans le monde de l’industrie notamment par le secteur de l’outillage, du médical et de l’aéronautique. En quoi consiste-t-elle ? La fabrication additive est un processus de production qui n’utilise aucun outillage. Elle regroupe l’ensemble des procédés permettant de fabriquer, couche après couche et par ajout de matière, un objet à partir de logiciels de conception assistée par ordinateur (CAO). La fabrication additive permet ainsi de créer toutes les formes d’objet souhaitées.

La norme NF E 67-001 est la première norme française sur la fabrication additive. Publiée en octobre 2011, elle est le résultat des travaux menés par la commission de normalisation UNM 920 « Fabrication additive ». Elle définit ce qu’est la fabrication additive et propose un ensemble de termes et de définitions spécifiques. La norme NF E 67-001 est née d’un besoin exprimé par les professionnels utilisant la fabrication additive.

Une norme souhaitée par les professionnels

Depuis quelques années, les industries françaises qui utilisent la fabrication additive souhaitaient que des normes soient élaborées pour encadrer cette nouvelle technologie et lui permettre ainsi de gagner en crédibilité.

La Fédération des Industries Mécaniques (FIM) et les pôles de compétitivité EMC2 et VIAMECA ont fait appel à l’UNM pour que des travaux normatifs soient engagés dans le domaine de la fabrication additive. Fabricants de machines, concepteurs de pièces, donneurs d’ordres, pôles de compétitivités, centres techniques se sont alors regroupés au sein de la commission UNM 920 “Fabrication additive”.

Des travaux normatifs français et internationaux

Créée en juin 2010, la commission de normalisation UNM 920 travaille sur tous les aspects de la fabrication additive : les processus, la terminologie, les procédés, les procédures de test… Pour les professionnels, ces travaux normatifs contribuent à confirmer l’essor d’une technologie innovante.

La commission UNM suit les travaux menés par l’ISO –Organisation International de Normalisation- au sein de l’ISO/TC 261 présidé par le DIN –Organisme de normalisation allemand.

La France assure l’animation du groupe de travail international qui se consacre aux méthodes d’essais sur la fabrication additive.

Les différents groupes de travail ISO vont travailler sur la base de documents proposés par la France, l’Allemagne et les Etats-Unis. Les normes élaborées par les experts de la commission française UNM pourront servir de base dans l’élaboration de normes internationales.

En octobre 2011, l’ISO a signé un accord de coopération avec l’ASTM International, organisme américain qui développe des normes internationales. Cet organisme a publié plusieurs documents normatifs sur la fabrication additive. L’accord permet aux deux organisations de collaborer afin d’élaborer et d’adopter des normes internationales dans le domaine de la fabrication additive.

Les travaux de normalisation français et internationaux se poursuivent afin de publier prochainement d’autres normes sur la fabrication additive.

Pour Philippe Contet, Directeur Général de l’UNM, l’implication des pôles de compétitivité en normalisation prouve bien que la normalisation est un outil au service de l’innovation : en favorisant l’interopérabilité et la compatibilité des équipements entre eux et permettant ainsi l’élargissement des marchés, la réduction des variétés et donc la réduction des coûts de production, la normalisation peut contribuer significativement à la diffusion de l’innovation. Une entreprise intégrant ses propres innovations dans les normes en participant à leur développement, facilite l’accès au marché de ses produits.

La normalisation rassure et donne confiance aux acteurs de la société civile : elle permet notamment aux nouveaux produits et services d’acquérir la confiance des utilisateurs et des consommateurs, facteur sans lequel l’innovation pourrait longtemps rester inacceptable.

La normalisation et sa promotion sont assurées par AFNOR et les organismes délégués par AFNOR et agréés par le ministre chargé de l’industrie comme Bureaux de Normalisation Sectoriels. Le périmètre de l’UNM concerne la normalisation dans le domaine des matériels, produits et techniques relevant des industries mécaniques et transformatrices des métaux et élastomères (à l’exclusion des pneumatiques) ainsi que du soudage et de ses applications.

Découvrez la norme NF E 67-001 « Fabrication additive – Vocabulaire »…

En savoir plus sur la commission de normalisation UNM 920 « Fabrication additive »…

En savoir plus sur le programme de la commission UNM 920 « Fabrication additive »…

En savoir plus sur l’UNM (Union de Normalisation de la Mécanique)…

En savoir plus sur les Bureaux de Normalisation Sectoriels…



Adhérez pour agir !

Élaborez les normes volontaires

norminfo

Découvrez nos engagements !