vidéo sports et loisirs

Vidéo : pas de sports et loisirs de qualité sans normes volontaires

S’il y a un secteur d’activité où les bienfaits des normes volontaires sont bien visibles, c’est bien celui des sports et loisirs. La preuve en vidéo avec ces trois minutes de reportage tournées au voisinage du siège social d’AFNOR, à Saint-Denis.

A quoi ressemblerait le football si les normes volontaires n’existaient pas ? A cette question, AFNOR a choisi de répondre avec des dessins humoristiques, exposés sur les grilles de son siège dionysien, à l’occasion de l’Euro 2016, et visibles sous forme d’exposition virtuelle sur le site http://exposition.afnor.org . Une question qui lève aussi le voile sur les activités du comité stratégique (CoS) « sports, loisirs et biens de consommation » d’AFNOR, instance qui regroupe et pilote le programme de travail de toutes les commissions de normalisation œuvrant dans le domaine.

Dans une petite vidéo de 3 minutes tournée fin juin dans la rue menant au Stade de France, sa présidente et son vice-président expliquent les avantages qu’il y a, pour les professionnels de ces secteurs, à s’impliquer dans l’écriture des normes volontaires. Sophie Huberson, déléguée général du SNELAC (Syndicat National des Espaces de Loisirs, d’Attractions et Culturels), prend l’exemple des dimensions des cages de but et souligne la nécessité, pour les professionnels, de s’investir dans la construction du cadre normatif propre aux sports et loisirs de demain, notamment les gyropodes. L’un de ces professionnels, Stéphane Jock, de Décathlon France, témoigne de l’importance à être autour de la table, pour le bien de son entreprise.

Loin de vouloir mettre des bâtons dans les roues des fournisseurs, des exploitants et des consommateurs d’activités relevant des sports et loisirs, les normes volontaires en garantissent la qualité, l’interopérabilité, l’accessibilité et la sécurité.

> Voir la vidéo…



Adhérez pour agir !

Élaborez les normes volontaires

norminfo

Découvrez nos engagements !