Nanotechnologies : nouvelles spécifications techniques et nouveaux sujets

Nanotechnologies : nouvelles spécifications techniques et nouveaux sujets

Nanotechnologies

Pas de nanotechnologies sans protocoles de mesure et de manipulation normalisés ! Sous l’égide d’AFNOR et du CEN, laboratoires et industriels ont mis au point de nouvelles normes volontaires. Et en préparent d’autres.

Innovation rime avec normalisation. La filière innovante des nanotechnologies ne fait pas exception : « elle a besoin de normes volontaires pour que tous les acteurs aient les mêmes méthodes de mesure et les mêmes protocoles de manipulation », résume Patrice Conner, chef de projet chez AFNOR Normalisation et secrétaire du comité technique chargé du sujet au Comité européen de normalisation (CEN). C’est sous l’égide de ces deux structures (AFNOR côté France et CEN/TC352 côté UE, auxquelles s’ajoute l’ISO/TC 229 côte international) que s’élaborent les normes volontaires, dans le respect de l’intérêt général et le souci du consensus. C’est ainsi qu’en décembre 2018, quatre nouveaux documents de référence ont été publiés, intégrant progressivement la collection AFNOR :

  • Nanotechnologies – Guide pour la détection et l’identification des nano-objets dans des matrices complexes (CEN/TS 17273),
  • Nanotechnologies – Lignes directrices pour la détermination de protocoles pour l’explosivité et l’inflammabilité de poudre contenant des nano-objets pour le transport, la manipulation et le stockage (CEN/TS 17274)
  • Nanotechnologies – Lignes directrices pour la gestion et le traitement des déchets issus de la fabrication et la transformation des nano-objets manufactures (CEN/TS 17275)
  • Nanotechnologies – Lignes directrices pour l’analyse du cycle de vie en application de l’EN ISO 14044:2006 aux nanomatériaux manufactures (CEN/TS 17276).

Cette série de nouvelles normes fait suite à la publication d’un texte-phare, en 2016 : la norme CEN/TS 17010. Ce texte fournit des lignes directrices pour identifier les « mesurandes », c’est-à-dire les quantités destinées à être mesurées. Les mesurandes permettent de caractériser les nano‑objets, ainsi que leurs agglomérats et agrégats, mais aussi d’évaluer les propriétés spécifiques associées à la performance des matériaux qui les contiennent. Le document donne des préconisations pour des mesures fiables et pertinentes. Indispensable, pour comparer les résultats d’un pays à l’autre et d’une organisation à l’autre !

Nanotechnologies : de nouveaux sujets à normaliser

Le travail ne s’arrête pas là : suite à une consultation auprès des organismes nationaux de normalisation en 2018, le TC 352 du CEN débute l’instruction de nouveaux sujets se prêtant à de nouvelles normes volontaires. En voici les intitulés :

  • caractérisation des additifs contenant des nanoobjets dans des denrées alimentaires
  • concept du « safe by design» appliqué aux matériaux à l’échelle nanométrique et aux produits contenant des nanomatériaux
  • évaluation des risques et analyse du cycle de vie des nanomatériaux : utilisation synergique des données pour des évaluations efficaces
  • guide de démarrage rapide pour le déploiement d’une gestion des risques relatif à la nano-santé et à la sécurité
  • diagrammes décisionnels et organigrammes relatifs aux essais de toxicité et d’écotoxicité de nanomatériaux manufacturés
  • enjeux, outils et méthodologies pour renforcer la traçabilité des NOAA dans la chaîne de valeur à des fins de transparence mais également d’innovation
  • échantillonnage pour une analyse directe (forme, distribution en tailles et composition élémentaire)
  • orientations sur la détermination de l’état d’agrégation et d’agglomération de nano-objets.

> Acheter la norme XP CEN/TS 17010…
> Rejoindre la commission de normalisation AFNOR sur les nanotechnologies

© Getty Images



Adhérez pour agir !

Élaborez les normes volontaires

norminfo

Découvrez nos engagements !