Parcs de trampolines : les normes volontaires jouent le jeu !

Parcs de trampolines : les normes volontaires jouent le jeu !

Parc de trampoline

Plébiscités par petits et grands, les parcs de trampolines ont le vent en poupe. Comment en faire un loisir sûr ? Avec des normes volontaires, répond Bertrand Coulomb, gérant de la société Ludo&cie et membre de la commission AFNOR.

C’est l’une des nouvelles activités de loisir du moment en France. Les parcs de trampolines connaissent un succès sans précédent et se développent à vitesse grand V dans l’Hexagone. « Il s’en crée presqu’un par semaine !, raconte Bertrand Coulomb, gérant de la société Ludo&Cie, spécialisée dans les équipements de loisirs et membre de la commission de normalisation AFNOR. En tout, près de 60 parcs existent en France à l’heure actuelle. Allemagne, Espagne… Le phénomène s’étend à toute l’Europe.»

Ces parcs existent depuis plus de douze ans aux États-Unis, mais ce n’est que depuis trois ans qu’ils ont conquis la France. Pourtant, aussi surprenant que cela puisse paraître, aucune règle de sécurité, de conception et d’utilisation n’a encore été fixée. « Jusqu’à présent, chaque exploitant de parc établit ses propres règles. Or, comment savoir que ce sont les plus fiables et les plus sûres ?», s’interroge Bertrand Coulomb.

De plus, contrairement aux trampolines sportifs et ceux à usage privé, la règlementation française et européenne ne s’est pas encore penchée sur leur cas. « Cela ne saurait tarder. Mais avant, les exploitants, fabricants et utilisateurs seraient bien inspirés de définir des recommandations communes, sur le principe du volontariat et du consensus, afin de partager les bonnes pratiques et de disposer de règles de l’art en bonne et due forme », affirme Bertrand Coulomb. C’est là que la normalisation volontaire intervient !

Parcs de trampolines : la normalisation volontaire saute le pas

Le travail a déjà commencé. En septembre 2017, à l’initiative de Ludo&Cie, AFNOR Normalisation a lancé la première commission de normalisation nationale sur les parcs de trampolines. Deux normes volontaires y sont en cours d’élaboration, avec le concours des acteurs du marché (exploitants, utilisateurs, fabricants…).

« Quelle est la capacité maximale d’un parc de trampolines ? Quel est la hauteur minimale recommandée par rapport au sol ? Qu’en est-il de la qualité des filets et des autres matériaux utilisés ? C’est à ces questions, et à bien d’autres, que répondront ces deux futures normes volontaires françaises. L’une portera sur la fabrication d’un parc et l’autre s’attachera à son exploitation », explique Bertrand Coulomb.

Les futures normes volontaires prendront également en compte des activités ludiques connexes, à l’instar des bacs à mousse, du basket, de l’airbag, des parcours ninja… Elles devraient voir le jour d’ici mi-2018 et pourraient même s’exporter au niveau européen. En effet, le CEN (Comité Européen de Normalisation) vient de proposer de lancer des travaux de normalisation européens sur le sujet.

Vous êtes un laboratoire d’essais, un exploitant de parc de trampolines, une association de pratiquants ? Rejoignez les travaux AFNOR et soyez en avance de phase pour encadrer ce marché en plein essor. Pour mener à bien ces travaux de normalisation français, la commission de normalisation a besoin de l’expertise de tous !

> Rejoindre la commission de normalisation « Parcs de trampolines »…

© Adobestock/v74



Adhérez pour agir !

Élaborez les normes volontaires

norminfo

Découvrez nos engagements !