Protection des yeux et de la face : une nouvelle ISO 16321-1 pour plus de sécurité

Protection des yeux et de la face : une nouvelle ISO 16321-1 pour plus de sécurité

Protection des yeux et de la face avec la nouvelle normes ISO 16321-1 pour plus de sécurité

Au travail, les yeux et le visage sont des zones sensibles et les conséquences peuvent être graves en cas d’accident. Pour réduire les risques, les équipements de protections individuelles répondent à des normes. Certaines sont en cours de révision, et vous avez jusqu’au 15 juin 2018 pour donner votre avis.

Au travail, il existe différents types de protection pour protéger la totalité des yeux et du visage : les lunettes, les masques, les écrans, les visières grillagées. Ces équipements de protection individuelle (EPI) s’adaptent aux risques spécifiques de leur activité en fonction de l’environnement :

  • chimique (poussière, contact…)
  • mécanique (choc, projection de particules…)
  • thermique (projection de métal fondu…)
  • physique ou particulier (laser, ultraviolet, infrarouge, soudage, soleil…).

Pour garantir une efficacité maximale, les professionnels fabriquant ou utilisant des EPI ont partagé leurs bonnes pratiques et mis au point, à l’échelle internationale, la norme ISO 16321-1. Comme régulièrement toutes les normes volontaires, ce texte est en révision et aborde aujourd’hui l’étape de l’enquête publique. Son objectif est d’offrir un cadre strict pour la protection des yeux dans les professions à risques.

ISO 16321-1 : faites valoir vos intérêts

À noter que les lunettes de vue sont exclues du périmètre. En effet, souligne Rim Chaouy, responsable de pôle chez AFNOR Normalisation, ce type de lunettes « n’offre aucune protection et ne répond pas aux exigences de la norme EN 166 en matière de protecteurs de l’œil ». La norme EN 166 spécifie un marquage obligatoire de la monture (sigle CE et identification du fabricant) ainsi que des tests de la résistance mécanique des équipements.

Vos yeux ou votre visage sont exposés dans votre travail ? Vous êtes un professionnel du bâtiment ou de laboratoire ? En participant à l’enquête publique de la nouvelle ISO 16321-1, vous faites entendre votre voix, partagez vos bonnes pratiques, et vous donnez les moyens à la France de défendre les intérêts de ses entreprises. Pour cela, vous avez jusqu’au 15 juin 2018.

> Commenter le projet de norme volontaire ISO 16321-1… 

© Getty Images/Andresr



Adhérez pour agir !

Élaborez les normes volontaires

norminfo

Découvrez nos engagements !