Services funéraires : à vous de définir les bonnes pratiques !

Services funéraires : à vous de définir les bonnes pratiques !

homme debout dans église mains croisées

À la perte d’un proche, les familles ne sont pas toujours en situation de rechercher toutes les informations utiles pour que les obsèques se déroulent au mieux. La norme volontaire NF EN 15017 fixe des bonnes pratiques aux professionnels du funéraire. Vous êtes l’un d’eux ? Du 4 mai au 15 juin, commentez-en la nouvelle version !

Chaque famille touchée par un décès est libre de retenir l’entreprise de services funéraires de son choix. En France, depuis 1993, les pompes funèbres sont désormais sous le jeu de la libre concurrence. Aujourd’hui, le secteur est en pleine croissance et de nouveaux acteurs (mutuelles, organismes financiers) ont fait leur apparition.

Au-delà du cadre réglementaire, les professionnels peuvent se référer à des bonnes pratiques, sur un mode volontaire, au travers d’une norme qu’ils ont eux-mêmes élaborée.

NF EN 15017 : des engagements de services pour le défunt

C’est en 2006 que la norme européenne EN 15017 « Services funéraires » voit le jour. Comme toutes les normes, elle devait être actualisée et depuis le 4 mai 2018, vous êtes invités à en commenter le projet de nouvelle version.

Cette norme volontaire établit les exigences relatives aux prestations des services funéraires, notamment pour :

  • garantir la qualité des services funéraires, y compris le plus grand respect vis-à-vis de la personne décédée et des personnes endeuillées ainsi que le respect de la réglementation locale en vigueur ;
  • rendre transparents pour le consommateur, les prestations et les installations de services funéraires ainsi que les principes de tarification correspondants ;
  • prendre en compte les différentes lois nationales relatives aux services funéraires, ainsi que les considérations en matière d’hygiène et d’environnement ;
  • spécifier les prestations associées ainsi que les exigences d’information auxquelles l’entrepreneur de services funéraires doit se conformer ;
  • définir des qualifications et autres formations professionnelles pour l’entrepreneur et le personnel des services funéraires.

NF EN 15017 : les pompes funèbres se modernisent

La nouvelle version de la norme s’intéresse tout particulièrement aux questions écologiques. En effet, la réglementation invite les professionnels du secteur à préserver l’environnement. Annick Gambart, auditrice qualifiée sur les activités de services funéraires souligne par exemple, que « pour mieux conserver les corps, l’utilisation du formol, produit hautement toxique, est bannie » et que « l’entretien des sépultures s’effectue désormais avec des produits 100 % biodégradables et respectueux de la nature ». Les crématoriums se doivent également « de répondre à des exigences de conformité » notamment sur le système de filtration d’air ainsi que sur l’utilisation du four crématoire.

Le secteur des pompes funèbres déploie, lui aussi, une offre de plus en plus digitale. En effet, les services en ligne (prestataires, comparateurs d’offres) se multiplient et pour Annick Gambart, ils doivent « remplir les mêmes exigences qu’en boutique ». C’est-à-dire porter une habilitation mais aussi « préserver l’éthique et la dignité du défunt ». Là aussi, le projet de norme EN 15017 révisée édicte des lignes directrices.

En participant à l’enquête publique, vous faites entendre votre voix, partagez vos bonnes pratiques, et vous donnez les moyens d’anticiper sur les marchés de demain. Pour cela, vous avez jusqu’au 15 juin 2018.

> Commenter le projet de nouvelle norme EN 15017 



Adhérez pour agir !

Élaborez les normes volontaires

norminfo

Découvrez nos engagements !