Ville durable : de nouveaux territoires pour définir et partager les bonnes pratiques

Normalisation : thématique de la ville durable

Ville durable : de nouveaux territoires pour définir et partager les bonnes pratiques

Pluridisciplinaire et encore émergente, la thématique de la ville durable s’est saisie de la normalisation volontaire pour se structurer et ouvrir des marchés. Les échanges franco-chinois se multiplient à ce sujet.

Fin juin 2017, le thème de la ville durable, ou smart city en anglais, était à l’honneur à la fois en France et en Chine, deux pays ayant décidé de coopérer sur ce sujet pluridisciplinaire et encore peu tangible, dans le but de le cadrer à l’aide d’un outil insoupçonné : la normalisation. Plusieurs manifestations se sont déroulées pour présenter les solutions en la matière, applicables à différents échelles territoriales (quartier, bourg, ville, agglomération, etc.). Les normes volontaires se présentent ici comme un cadre d’action commun, permettant de parler le même langage d’un pays à l’autre, d’une profession à l’autre, avec une terminologie précise et harmonisée.

Le management urbain durable comme fil conducteur

Le 29 juin 2017, AFNOR Normalisation et Versailles Grand Parc avaient convié leurs partenaires chinois à Vélizy (Yvelines) pour clore une plateforme d’échanges sur l’aménagement durable des quartiers d’affaires, en présence d’Olivier Peyrat, directeur général du groupe AFNOR. Les deux pays avaient convenu de définir et d’expérimenter des indicateurs pour évaluer dans quelle mesure un quartier d’affaires peut faire œuvre de durabilité, un travail résumé dans la norme NF P14-010-1 côté français et mené à l’échelle 1:1 sur Inovel Parc, quartier d’affaires de Vélizy-Villacoublay.

Le même jour, la ville chinoise de Hangzhou, en pointe sur le sujet, lançait un club des villes durables, qu’elle aimerait voir constitué d’une trentaine de membres d’ici à juin 2018, pour échanger sur les bonnes pratiques de développement durable urbain, en expérimentant en grandeur nature la norme-phare propre à la thématique et publiée fin 2016 : NF ISO 37101. Élaborée par le comité TC 268 de l’ISO, dont AFNOR Normalisation assure la présidence et le secrétariat, cette norme volontaire internationale se veut un mode d’emploi pour aider les collectivités territoriales à déployer un système de management de l’aménagement durable.

Des indicateurs de performance appliqués à l’aménagement durable

De grandes villes comme Astana (Kazakhstan), Rabat (Maroc) ou Londrina (Brésil) ont pris le train de l’ISO 37101 en participant à la réunion de lancement de ce club, mais d’autres collectivités, sur différents échelons territoriaux, frappent à la porte, et notamment en Bretagne. « L’idée est de multiplier les expérimentations afin, d’une part, d’éprouver la méthodologie proposée, mais surtout, de permettre aux villes d’utiliser cette norme comme cadre d’échange de bonnes pratiques », commente Étienne Cailleau, chef de projet chez AFNOR Normalisation.

Un guide d’application de la norme ISO 37101 à l’échelle de la ville est en préparation. Sa parution en 2018 sera précédée d’une phase d’enquête publique ouverte aux commentaires. Entretemps, les acteurs français intéressés se seront imprégnés des indicateurs de qualité de vie permettant d’évaluer une politique de développement durable appliquée à la ville. En effet, la norme internationale ISO 37120, qui définit depuis 2014 cette liste d’indicateurs, est actuellement en cours de révision et devrait devenir une norme française, à paraître dans la collection AFNOR.

> Acheter la norme volontaire NF ISO 37101… 

> Rejoindre la commission de normalisation AFNOR sur les villes et territoires durables et intelligents 

> Les travaux d’Inovel Parc sur l’aménagement durable des quartiers d’affaires en vidéo… 

> En savoir plus sur les normes volontaires au service de la ville durable… 

© Adobe Stock / Volodymyr Kyrylyuk



Adhérez pour agir !

Élaborez les normes volontaires

norminfo

Découvrez nos engagements !