Bonnes pratiques journalistiques : commentez le projet d’accord européen

Bonnes pratiques journalistiques : commentez le projet d’accord européen

Logo Journalism Trust Initiative

Le Comité européen de normalisation engage une consultation publique sur un ensemble vérifiable de règles et de critères caractérisant les meilleures pratiques journalistiques. Un projet mené par 120 experts du monde entier emmenés par RSF, l’AFP, EBU et GEN.

Depuis mai 2018, un collectif de 120 représentants de médias, de plateformes, d’autorités publiques, d’ONG et de startups issus de près de 30 pays ont défini un cadre volontaire et transparent pour promouvoir les bonnes pratiques journalistiques. Cette initiative s’inscrit dans un contexte de foisonnement des infox et de méfiance à l’égard des médias qui parfois les colportent.

Nommé Journalism Trust initiative (JTI), le projet est porté par Reporters sans frontières (RSF) et ses partenaires l’Agence France Presse (AFP), European Broadcasting Union (EBU) et Global Editors Network (GEN), avec l’animation d’AFNOR et de son homologue allemand (DIN). Approuvé le 7 juin dernier par les parties prenantes, le texte est à présent soumis à une consultation publique. D’ici au 18 octobre 2019, toutes les parties intéressées sont invitées à découvrir le projet sur le site du Comité européen de normalisation, et à formuler des propositions d’amélioration.

Garanties de transparence, de vérification de l’information, d’indépendance éditoriale et de respect des règles déontologiques… Le texte, qui sera finalisé et publié début 2020, comportera un ensemble d’indicateurs. Il sera à la disposition de tous les organes de presse, tel un outil d’autorégulation, complémentaire des initiatives prises dans un cadre réglementaire. « Alors que les appels à plus de régulation sont lancés de toute part, il y a un réel intérêt pour tous les professionnels des médias à définir un cadre volontaire et des indicateurs à même d’identifier un journalisme digne de confiance. Ceux-ci permettront d‘aider la prise de décision, humaine ou algorithmique, dans la distribution et la consommation d’informations. L’enquête publique est une opportunité à saisir pour y contribuer », insiste Fanny Lannoy, cheffe de projet AFNOR et secrétaire du projet JTI. Vous êtes un professionnel des médias, représentez un syndicat professionnel de la presse, une école de journalisme ? N’hésitez pas à partager vos commentaires !

> Commenter le projet JTI…



Adhérez pour agir !

Élaborez les normes volontaires

norminfo

Découvrez nos engagements !