Sécurité des denrées alimentaires : une nouvelle norme ISO 22000 au menu

Sécurité des denrées alimentaires : une nouvelle norme ISO 22000 au menu

sécurité des denrées alimentaires - ISO 22000

Ce 19 juin 2018, la norme volontaire internationale sur le management de la sécurité des denrées alimentaires sort dans une version rénovée. Elle renforce les exigences de management en intégrant les problématiques de fraude alimentaire et de prévention des actes malveillants.

Une bonne tranche de management, un zeste de PRPO, une pincée de HACCP… Dans la nouvelle recette de l’ISO 22000, les ingrédients sont mieux dosés et le produit fini est plus savoureux. Depuis le 20 juin 2018, les professionnels de l’agroalimentaire peuvent découvrir dans la collection AFNOR la nouvelle version de cette norme volontaire qui propose des lignes directrices pour déployer un bon système de management des denrées alimentaires.

NF ISO 22000 :2018 : une affaire de management

Utilisée par plus de 30 000 organisations dans le monde, dont 600 en France, ce texte-phare propose, dans le cru 2018, une nouvelle approche pour impliquer davantage la direction de son entreprise dans la gestion de la sécurité sanitaire. En effet, ce sujet ne peut et ne doit pas rester l’apanage des équipes techniques de production, de maintenance ou de logistique. Désormais, la direction au plus haut niveau doit s’impliquer en amont. Aidée des pilotes de processus, elle est invitée à identifier les enjeux internes et externes pour qui pourraient impacter (positivement et négativement) la sécurité des produits.

Pour y parvenir, l’ISO 22000 recommande de déterminer les parties intéressées pertinentes et comprendre leurs besoins et attentes : fournisseurs, consommateurs, distributeurs, services de contrôle, médias, etc. L’entreprise devra également déterminer les risques et les opportunités pouvant affecter les objectifs définis, afin d’agir dans les processus concernés. Cela ouvre la porte aux questions de fraude alimentaire et de prévention des actes malveillants, qui peuvent être intégrées à la réflexion, même si ces deux sujets dépassent les exigences de l’ISO 22000 qui ne traite que des dangers involontaires.

« Cette démarche managériale est commune à celle qu’une organisation impulsera si elle utilise l’ISO 9001 pour la qualité, l’ISO 14001 pour l’environnement et l’ISO 45001 pour la santé et la sécurité au travail. Toutes les normes de systèmes de management impliquent la direction pour développer une approche préventive et s’assurer que l’organisation en place permet d’atteindre les objectifs escomptés », résume Stéphanie Tiprez, cheffe de projet AFNOR en normalisation.

NF ISO 22000 : la méthode HACCP ajustée

Autre nouveauté importante de l’ISO 22000 dans sa version 2018 : certaines des exigences de maîtrise opérationnelle de la sécurité alimentaire ont été réécrites. La nouvelle ISO 22000 clarifie les concepts de programmes prérequis (PRP), de programmes prérequis opérationnels (PRPO) et les points critiques pour la maîtrise (CCP). L’approche PDCA prônée par les normes de management (Plan, Do, Check, Act : planifier, réaliser, vérifier, agir) est désormais requise à deux niveaux : pour le système de management global et au niveau de l’Hazard Analysis Critical Control Point (HACCP), l’outil de gestion bien connu des professionnels de l’agroalimentaire.

La nouvelle ISO 22000 est le fruit d’un travail initié en 2014 sous l’égide de 35 pays membres de l’ISO, dont AFNOR pour la France, toujours selon une approche ouverte et consensuelle, propre à l’exercice de la normalisation volontaire. Plus de 650 commentaires ont été examinés lors de l’enquête publique réalisée en 2017.

> Commander la norme ISO 22000 version 2018…
> Consulter notre dossier sur la sécurité des denrées alimentaires…

© ISO/DR



Adhérez pour agir !

Élaborez les normes volontaires

norminfo

Découvrez nos engagements !